# Couplet 1 :
Messieurs dames prenez place, veuillez partager ma table
Krav Boca peroxyde, je/je vous sers ça de suite.
Perquiz’ d’anonyme, front kick aux assises,
béni soit ta dissidence tu es grand Dieu te vomisse.
Jugé Coupat, j’étais comme Julien coupable
ça charbonne en légal et ça nous traître d’incapable.
Comment ça ? Les Valeurs & Rivarol n’y croient pas
mon gagne pain se porte bien, ouai nique sa mère le pôle emploi !

# Couplet 2 :
Pourquoi je me sentirais coupable ?
Ils veulent que tu sois calme et que tu restes à ta place.
Ne réclame rien, ne revendique rien
pendant qu’ils s’empiffrent de ce qu’on a semé.
Dis que je suis un menteur si je me trompe,
mais notre vie bascule dans l’enfer de la survie.
Les 1% se prennent pour des demis dieux
quand tous les autres les regardent et les jalousent.

# Couplet 3 :
Exactement, les apparences te mentent
et c’est volontairement et consciemment
que je parle vulgairement et grossièrement.
Agis calmement, quelques moment d’errements,
je reste un garnement jusqu’à mon enterrement.
Sous calmants, communément,
quand le sale temps te suis comme un aimant.
En pleine obscurité, un tas d’obscénités qui virent à l’absurdité.

# Couplet 4 :
J’ai des vues sur ton exil proche, encore et encore,
la fuite au fond de poches, notre doigt levé devant ta Porsche
Petit Machiavel à tendance colérique,
je t’entends frauder le fisc et putain t’as peu de risques.
c’est clair c’est buen, t’embarques pour les Baléares
pendant que Natha La Hyène attend de purger sa peine.
Vengeance des villages, vendange des rivages
Ma province te salut, te saigne à blanc si tu l’insultes !

# Couplet 5 :
Les mots sont des armes de guerre
Qui peuvent se retourner contre toi
Marcher vers l’inconnu, c’est évoluer et avancer
C’est la différence entre ceux qui essaient et ceux qui subissent.
J’ai appris de mes démons, de mes passions
Et j’ai appris à m’aimer et non plus me haïr.
Le plus important, ce que je peux garantir
C’est que je reste moi-même et je plaide non coupable !

# Couplet 6 :
Et ça y’est c’est décidé
je vais dessiner ma destinée
quand tu fais que débiter des débilités.
C’est une nécessité avec ce que je vois ou ce que j’entends
Je rêve de surdité ou de cécité,
j’rappe mes vérités avec sincérité
comme un mec bourré sur un balcon.
Il est temps d’aller séquestrer ton patron,
le pendre par la cravate et l’accrocher au plafond !