# Couplet 1 :
Une boite pour le cerveau, une cage pour le coeur,
Tu vois comme c’est beau la rage dans les fleurs.
Danser sur le dos dès les premières lueurs, aller chercher l’erreur.
Encore longtemps, attendre le printemps
Chercher bon sens et se souhaiter bonne chance.
Des pluies acides sur le sol aride,
Au coeur de cible des imbéciles,
C’était prédit du travail chez tredit,
Une mort a crédit,
La raison reste seule à l’accueil,
C’est bientôt la saison ou on cueille des cercueils

# Refrain (x2) :
J’ai le sens du « méfie » t’as pas un centime de crédit,
ouai j’ai le sens du défi t’as trop de sang sur le tréhi.
On ira braver le ciment s’il en pleut,
Hurlez au milieu Des printemps silencieux

# Couplet 2 :
J’ai le sens du « méfie », t’as pas un centime de crédit,
tu m’as mentis et moi derrière bah je crépite.
Petit citoyen plein de bon sens, on te promet la lune,
qui me parle d’horizon je ne vois que les dunes ?!
Les sirènes entonnent douce mélodie,
la rage et la peur fer de lance de cette tragédie,
ne courbe pas l’échine, crime mérite justice,
le plus grand des défi sera la marche pacifiste.
Visages dissimulés, brouillard opaque de fumée,
trop tard pour l’appel au calme,
tu cueilles et tu cueilles, la connaissance est un bouquet,
t’accuses le coup, ta vie n’est pas dans un bouquin.
Dieu d’mort, trop de prétentieux parlent le binaire,
tu subis vache à lait face au prédateur à l’aise,
demande toi qui fait les lois l’ami,
qui les dépassent, simple contraste,
merde on ne peut tout laisser faire.

# Refrain (x2) :
J’ai le sens du « méfie » t’as pas un centime de crédit,
ouai j’ai le sens du défi t’as trop de sang sur le tréhi.
On ira braver le ciment s’il en pleut,
Hurlez au milieu Des printemps silencieux

# Couplet 3 :
Ta nation m’étouffe, ma raison m’étoffe.
Trahison du groupe tu joues trop les misantropes.
Sacrifce d’éphèbes, fallait pas nous qualifier de fêlés,
Sur qu’on y mettra l’effort, fallait vous affoler pas nous ferrer.
Sueur, bitume, réveil nocturne,
à terre, cocktail de rancœur et d’amertume.
Traditions en bernes, triomphe dans les plaines,
C’est écrit, seul l’histoire nous dira ce qu’en pense la plèbe

# Couplet 4 :
Le vacarme du silence sous les nuages oranges
Des petits rois de la finance dis moi quand est ce que l’on se venge ?
La science sans conscience et les jours étranges
Le mal par le mal, le pire par le pire
Remplir le vide par le vide
Du sable pour construire ton empire
Les drames on peut toujours en rire
Fabriqués pour se ressembler
On pourra danser sans trembler dans les champs de blé
Et la raison est seule à l’accueil
C’est bientôt la saison où l’on cueille des cercueils

# Refrain (x2) :
J’ai le sens du « méfie » t’as pas un centime de crédit,
ouai j’ai le sens du défi t’as trop de sang sur le tréhi.
On ira braver le ciment s’il en pleut,
Hurlez au milieu Des printemps silencieux