# Couplet 1 :
L’homme né songe, beau comme un singe,
Mental vandale, zéro décence.
Tant de bannières brutales,
Toi l’humain brutal, la terre brutale, brutale !
Métal hurlant, mari violent,
Scandale banal t’es plus méfiant,
tu veux nous brider ? Chui pas ton limier,
Sus aux képis – Romain Rolland.

# Couplet 2 :
Les farces et attrapes des casques et matraques,
Qui va faire face et garder sa place ?
Laisser impact quand tout s’efface,
Juste une trace dans le temps qui passe,
Encore des arbres et des barricades,
Encore des ZAD et des jerricanes,
Encore des larmes par décimal
Encore des armes, à mon signal !

# Pont :
Damnés, maudits et rêveurs cagoulés,
Damnés, maudits et cagoules multicolores.

# Couplet 3 :
T’es venu t’as tant perdu, peur de quoi ?
Ta confiance en toi t’as que ça,
Menacé comme un appât, défends toi
Déter comme un apache, rien à perdre,
C’est la bataille dans la pagaille, bras d’fer,
Dans la parade t’as l’embarras du choix,
Cagoule bâton pour les braves garçons,
Fiers Gullivers, force et anonymat.

# Couplet 4 :
Le bout de fer sorti des enfers,
Pour mettre à terre les grenades désencerclent
Encore des pierres au milieu des antennes,
Pour mettre un terme aux mensonges qu’ils enseignent.
Des pirates dans les cartes à puces,
Au milieu des sas, derrières les catapultes,
Changer l’histoire, provoquer sa chute,
Encore du grabuge, des foulards, des capuches.

# Pont :
Damnés, maudits et rêveurs cagoulés,
Damnés, maudits et cagoules multicolores.

# Refrain (x2):
Il faut que ça frappe fort fort,
Aucun changement on est à cran,
vague de rage sans visage ni précédent
Il faut frapper fort,
pour que le marbre tombe du ciel comme un orage de grêle.

# Couplet 5 & 6:
Qu’est ce tu t’emballes tous les 5 ans,
tu applaudis fort ton dirigeant
Perte et fracas, sur la barricade c’est méthode Ravachol.
Rompez les rangs, montrez les dents,
perte d’emprise du petit écran,
Tais-toi gentil, tu dis ce que tu veux
mais tu fais ce qu’on te dit

# Pont :
Damnés, maudits et rêveurs cagoulés,
Damnés, maudits et cagoules multicolores.

# Refrain (x2):
Il faut que ça frappe fort fort,
Aucun changement on est à cran,
vague de rage sans visage ni précédent
Il faut frapper fort,
pour que le marbre tombe du ciel comme un orage de grêle.